rédacteur web freelance lyon agence communication web lyon

Un rédacteur web pour un contenu engageant et optimisé

Je suis rédactrice Web, un métier encore méconnu et pourtant incontournable pour toutes les entreprises qui veulent se démarquer sur Internet. Mon activité fait partie intégrante de la stratégie d’inbound marketing et de communication digitale des marques que j’accompagne.

Une rédactrice web pour votre contenu internet

Bonjour, Hélène ! Présente-toi un peu : qui es-tu, que fais-tu ?

Je me suis formée dans une agence de communication à Lyon avant de me lancer en indépendante. Je travaille aujourd’hui pour des groupes et des entreprises qui évoluent dans le secteur de la beauté et de la cosmétique – ma spécialité. Plusieurs agences font régulièrement appel à mes services, mais je m’en éloigne de plus en plus afin de privilégier les relations directes, beaucoup plus stimulantes. Concrètement, je rédige des contenus qui répondent aux canons du SEO (Search Engine Optimization), aussi connu sous le nom de « référencement naturel ». L’idée est de créer des écrits qui soient visibles parmi les premiers résultats de Google sur une requête donnée. Par exemple, si vous voulez que votre site apparaisse en bonne place sur une page de résultats lorsqu’un lead tape « photographe corporate pas cher », vous aurez très probablement besoin d’enrichir vos pages avec des textes adaptés. Et c’est justement là qu’intervient le rédacteur Web.

Qu’apportes-tu à tes clients qu’ils ne pourraient pas réaliser eux-mêmes ?

J’apporte avant tout une véritable expertise. Il n’est pas rare que des professionnels qui se sont renseignés sur le SEO s’imaginent que la rédaction Web se borne à caser quelques expressions clés dans le contenu. En vérité, la rédaction Web est loin d’être si triviale (et heureusement 😊). Elle nécessite de jongler entre les contraintes d’optimisation et les exigences marketing. Cela signifie qu’il faut écrire en tenant compte des aspects techniques du référencement naturel et en répliquant les spécificités du territoire d’expression de la marque cliente. C’est un véritable travail d’équilibriste, qui demande beaucoup de temps et d’investissement personnel. Il s’agit aussi d’une expertise théorique, à la fois sur les évolutions de l’algorithme de Google (qui se renouvelle constamment et nécessite de mettre en place une petite veille) et sur les subtilités de mon secteur de spécialité. Le rédacteur Web n’est pas un simple exécutant : il conseille également ses clients sur les meilleurs choix à faire. Cet aspect couvre aussi bien les considérations techniques du SEO que les spécificités lexicales de mon secteur de spécialité, où il n’est pas toujours possible, d’un point de vue réglementaire, d’utiliser les expressions employées par les internautes lors de leurs recherches sur les moteurs.

Peux-tu nous révéler quelques techniques d’écriture propres au Web ?

Sur le net, on utilise beaucoup la technique de la pyramide inversée. On la retrouve aussi bien sur des quotidiens en ligne que sur des articles de blog d’entreprise. L’idée est de fournir au lecteur l’essentiel de l’information qu’il est venu chercher dans le premier paragraphe – le chapô, donc. L’internaute est, par nature, assez volage et impatient : il faut donc devancer ses désirs pour le séduire. Plus le contenu se rapproche de la fin, plus on peut le resserrer sur des détails. C’est l’exact opposé des modèles de dissertation que l’on propose à l’école. D’où la nécessité de modifier quelques vieux réflexes…

Je peux aussi vous parler de la technique AIDA, acronyme de Attention – Intérêt – Désir – Action. Il s’agit de quatre étapes clés censées orienter la production d’un contenu à forte valeur ajoutée. L’objectif est de guider le lecteur depuis sa découverte de la landing page jusqu’à l’acte d’achat.

  • En premier lieu, on capte l’attention du lecteur en utilisant des accroches puissantes.
  • Deuxième étape : on suscite son intérêt pour l’inciter à poursuivre sa lecture (un vrai challenge sur le Web !) On peut, pour ce faire, recourir au storytelling.
  • Troisième étape : on éveille son désir pour l’offre ou le produit en insistant sur ses bénéfices et ses plus-values.
  • Et enfin, au bout du tunnel : on encourage le lecteur à passer à l’action, c’est-à-dire à acheter, via un call-to-action.
rédactrice web rédacteur web lyon agence communication freelance

Selon toi, qu’est-ce qui fait un bon rédacteur Web ?

À mon sens, la qualité de la plume demeure un atout décisif chez un « bon » rédacteur Web. Il doit être capable de produire un contenu optimisé (et donc pensé pour des robots, les fameux Googlebots) qui reste agréable à lire pour des humains. Il faut donc avoir une plume agile, capable de s’adapter aux expressions clés les plus farfelues et de se conformer à toutes les lignes éditoriales. Le tout en réussissant à accaparer l’attention du lecteur jusqu’au call-to-action. J’estime aussi que n’importe quel professionnel est en droit d’exiger une orthographe irréprochable de la part du rédacteur Web qu’il sollicite. Plusieurs études l’ont déjà prouvé : une faute d’orthographe sur un contenu, en particulier lorsqu’elle tombe sous les yeux de prospects froids, entache parfois irrémédiablement la crédibilité d’une entreprise. J’ai du mal à imaginer un rédacteur qui se repose entièrement sur un correcteur orthographique pour produire des contenus propres. Pour ma part, j’ai renforcé mes acquis en me faisant certifier « experte en orthographe » par le Projet Voltaire et en suivant une formation de relecteur-correcteur.

On voit progressivement apparaître des IA qui élaborent un contenu optimisé en quelques secondes… Penses-tu qu’elles remplaceront bientôt le rédacteur Web ?

Ces technologies sont encore balbutiantes et, de l’avis général, pertinentes principalement sur le plan pécuniaire (et encore…). J’insiste souvent sur ce point, mais écrire sur et pour le Web, ce n’est pas empiler les mots-clés au petit bonheur la chance. Le SEO est de plus en plus prisé et certaines entreprises privilégient des solutions low cost pour se lancer. Le résultat, ce sont des contenus aseptisés, qui vont peut-être interpeller les robots des moteurs de recherche, mais auxquels il manquera la dimension copywriting : une plume de caractère, qui correspond à l’identité de la marque et qui crée réellement la surprise dans un environnement qui penche dangereusement vers l’uniformisation stylistique. Le défi, à mon sens, est de sortir de la masse. Je considère donc que la rédaction Web « humaine » a encore un bel avenir devant elle, en particulier auprès des professionnels qui veulent réellement se démarquer avec des contenus de qualité. C’est pourquoi j’appuie de plus en plus sur l’importance de la mise en place d’une charte éditoriale auprès de mes clients. Je les accompagne également sur ce plan, en amont de la production de contenus.

Considères-tu la rédaction Web comme une solution adaptée aux solopreneurs ? Je pense par exemple aux milieux artistiques, comme la photographie, où il y a beaucoup de concurrence. L’investissement en vaut-il la chandelle ?

Oui, c’est une certitude. N’importe quel professionnel peut faire appel à un rédacteur Web pour optimiser les contenus de son site. Cela n’a jamais concerné uniquement les grandes entreprises du CAC40 ou les start-ups. Même sur un marché où la concurrence est forte, il y a toujours une possibilité de se démarquer avec des expressions clés bien choisies et une plume identifiable.

Le seul frein pour les solopreneurs, à mon sens, peut être le budget à allouer au chantier. La rédaction Web fait partie intégrante d’une stratégie de SEO et ses retombées s’envisagent sur le long terme. Il s’agit donc d’un véritable investissement pour l’avenir qui, soit dit en passant, reste non seulement plus raisonnable, mais aussi plus durable que la plupart des campagnes publicitaires SEA. Bref, il faut d’abord penser ROI.

Un petit mot de la fin ?

Nous savons tous écrire ; mais écrire pour les autres et pour un écosystème aussi spécifique que le Web, c’est une autre paire de manches. Il serait donc dommage de ne pas déléguer la rédaction de vos contenus stratégiques à un rédacteur Web. Votre communication gagnera en efficacité et, de votre côté, vous pourrez vous concentrer sur le développement de votre structure : c’est du win-win. D’ailleurs, la plupart des clients que j’accompagne encore aujourd’hui travaillent avec moi depuis mes débuts en freelance : cela fait donc plusieurs années que nous collaborons de façon récurrente. N’est-ce pas là la meilleure preuve que le rédacteur Web a une vraie plus-value à apporter ? 😉

Retrouvez Hélène sur son site et son Linkedin :

Images : Hélène, Freepik jannoon028

Partagez :

Facebook
LinkedIn
Twitter

D'autres articles en lien

La dernière actu Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez tous mes conseils marketing directement dans votre boite mail !

newsletter conseil marketing digital lyon

Une newsletter pour les gouverner toutes

Astuces, conseils, podcasts et tutoriels pour votre marketing digital directement dans votre boite mail.